December’s Sweets

Beautiful

Ce mois si attendu par tant de connards (dont je fais allègrement partie) pourrait se révéler friand en terme de sortie. Jdis ça, j’en sais rien, c’est juste que même les artistes ont un soft side pour cette période de l’année. On ne sait jamais. Je commence dont d’abord par le petit gift de papi Nico, qui continue de se foutre de notre gueule, mais figurez vous, on aime ça, parce que ca continue d’être bien branlé, foutu comme un pierre très étrange qui roule et roule. Et les petits samples font leur effet.

Autre style, même continent, ca claque. Un piano qui fume,  un flow mélancolicoclassieux vraiment soutenu, et une construction bien perchée comme on peut (parfois) les apprécier.

Je pense que l’on peut se permettre de finir sur un touche plus entendue, mais sûrement pas des moindres. Lauer nous fournit encore une raison de penser qu’il a beaucoup, beaucoup à nous offrir, et dans tous les genres.

Jean leBrowser

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :