La partie fine.

Ah bah ça, on en attendait pas moins!

Alors sous prétexte de séduire les foules, et que je te constitue notre identité, et que je te balance du gentil. Alors qu’à la rigueur, si on est un peu moins démago, on peut aussi verser dans un domaine un peu plus profond, un peu plus crade et – si les conditions s’y prêtent, hein – un peu plus humide.

C’est comme ça qu’on se retrouve, un mercredi soir, à écouter « Danse dans ma culotte ». En cachette, à l’ancienne, en espérant que Maman ne tombe pas dessus :

http://soundcloud.com/kidfranp/nu-christopher-schwarzwalder

 

EDIT: Les bouchers français ont déposé une plainte contre l’image ci-dessus. Trop sale et hardcore, elle dégrade l’image du boeuf limousin. Voilà donc une version plus aseptisée d’une bonne grosse viande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :