Jai Paul – Jasmine

On continue sur dans cette lancée d’après-midi, avec ce son sans qualification possible: FAT bassline dès les premières secondes, saturation, guitares delayées, voix de petite salope, du groove, de la hype un peu quand même, mais rien de tel pour donner du sens aux choses. Vous m’avez compris. Mais si.

Jean laBrochette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :