Paul le Ferpide

J’avais oublié que mon compère était poète. Il aime à associer les gens et les musiques, c’est un sacré type quoi. Je rends donc un hommage sincère à son imberbe personne, et le félicite pour son audace. Pour accompagner tant d’amour et brotherly love, voici une petite chansonnette high-pitché de bonne facture. Profitez-en, c’est sur le compte de monsieur.

Jean leBolos

Edit de Paul LeFrauduleux : « à imberbe, imberbe et demi ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :