Nine Eleven Mix

Après un mois de pérégrination en tout genre, here we go again, car on ne vous lâchera jamais vraiment (merde). Mais comme un mois, c’est loooooooooooooooooong, et bien ouaip on a raté un gros paquet de tubes – et de grosses daubes aussi. Je pars donc du principe que c’est la rentrée, et que vous voulez un minimum de fatness, isn’t it ? N’hésitez pas. Et qui dit fatness dit ? dit ? ATTENTAT TERRORISTE, non ? non en fait. Bon.

On recommence donc sur notre dernière lancée: les releases honteusement kitsch et bandantes de Cut Copy, qui n’a pas dit son dernier mot malgré une scène australienne SUR-saturée. Freedom guys.

Je continue avec le pays des wapitis (ok), pour rappeler à tous qu’en ce moment, c’est le dub-gentil-mix éthéré qui tourne, donc si vous voulez vous la raconter, passez donc ca à votre hipstouille de meuf. En plus c’est du bon. Allez HOP un ep. Et écoutez donc le remix de Bodhi, good quality.

Et merde, une autre.

On enchaîne (ta mère) sur un radiateur avec la toute dernière prod du père Jackson qui m’a fait une sacré surprise avec ce retour TUBESQUE au possible, bien produit, batterie sèche dans ta face; que demande le peuple ?

Et on se lâche les petits gars, last music of the day. Plus répétitif tu meurs je pense, mais c’est outrageusement efficace, on ne s’arrête plus de hurler au Fruit à chaque fois qu’on entend « Mmmmouhouh », bassline tendancieuse, rythmique à la saccade, possibilités infinies.

Ravi de vous revoir les gars.

Serge le Fringuant Neuf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :